Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avatar

28 Décembre 2009, 09:50am

Publié par Rêve

J'avais lu un article intéressant des Inrocks, avant de voir "Avatar", qui évoquait la façon dont James Cameron revisitait l'histoire de l'Amérique à travers ce film ( la conquête de l'Ouest, le Vietnam, le 11 septembre et la lutte anti terroriste...): je l'ai trouvé assez juste.
Il y a ici (http://melanine.org/article.php3?id_article=370) un point de vue sur le sentiment de culpabilité et de supériorité de l'homme blanc par rapport aux hommes de couleurs.

Moi je suis entrée dans le film comme dans un mélange de Pocahontas, Jurassic Park, Terminator, Dinotopia, la BD Aquablue, les livres "le soldat chamane" de Robin Hobb...
avatar.jpg
J'ai aimé les décors et les grands yeux des personnages à la peau bleue.
J'ai aimé l'idée qu'une planète soit sauvée par une femme et un handicapé moteur sans savoir (considéré comme débile et plus bon à grand chose par ses pairs).
J'ai aimé l'inversion du rapport entre rêve et réalité (même si c'est un classique). J'ai aimé la façon dont l'avatar prend vraiment vie, et fait la part belle aux perceptions /sensations corporelles (au-delà de la fascination pour le visuel et l'imaginaire vidéo).
J'ai aimé l'idée que le héros fasse revivre son frère mort, qu'il fasse aussi revivre ses jambes et le plaisir de marcher, courir, nager, chevaucher et voler. Que ce soit cela sa première motivation.
J'ai aimé que la force vienne de l'union : union du métissage (l'avatar), union amoureuse, union des peuples qui se battent, union spirituelle (pas religieuse, hein, attention...)...créer des liens et non les détruire... Bon, c'est un peu manichéen, j'admets, et les corps bleus tous harmonieux, sveltes et souples sont un peu trop beaux...

Les Na'vis et la connexion neuronale sont-ils l'avenir radieux de l'être humain ? ou son passé - archaïque fusionnel - définitivement perdu ?

(Avatar et darwinisme ICI)

photo inspirée par le film LA



Ajoût du 30/12 : encore un article
un  film réussi c'est aussi toute la richesse des représentations qui le suivent...

Commenter cet article