Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Réflexion politique : voter "utile" ou voter selon ses convictions ...

10 Février 2012, 19:44pm

Publié par Rêve

A lire ICI (le piège du "tout sauf Sarko") des idées dont je me sens proche :

"Parce que pour moi, l'enjeu politique est simple et limpide : ou on continue tout pareil en choisissant d'agrémenter la grande sodomie libérale avec du gravier (droite traditionnelle fascisante) ou de la vaseline (gauche traditionnelle en mode soumission à la Real Politik), ou alors, on change de braquet et on se décide pour un vrai projet de société. En gros, le choix est : libéral (le PS et tout ce que qui est à sa droite) ou antilibéral (le Front de Gauche).Et voilà, tout de suite, j'entends les cris d'orfraie : Mais non, tu ne peux pas dire que le PS et l'UMP, c'est pareil ! Ce qui compte, c'est de virer Sarkozy !"

"Je le dis et le répète depuis le début, Sarko est un figurant comme les autres dans un gros jeu de bonneteau à l'échelle planétaire où nous sommes, nous, les peuples, en train de nous faire vider les poches. Comme les autres figurants placés de manière plus ou démocratique à la tête des différents États engagés dans la course au moins-disant (social, bien sûr), Sarko ne fait qu'appliquer une feuille de route décidée ailleurs, comme, par exemple, dans les couloirs de la commission européenne, de l'OCDE, du FMI ou de la Banque Mondiale, ONG illustres et influentes dont la principale caractéristique est d'être surpeuplées de gens élus par personne pour appliquer une politique qui ne vise qu'à améliorer le sort d'une toute petite minorité de gens sur cette planète : les super riches."

 "Gauche, droite, centre, triple salto arrière ou doublure de veste apparente, c'est le concours à celui qui fera les plus belles économies pour satisfaire l'appétit sans fond du monstroïde velu de la rigueur, parce que rien n'est plus important que de lutter contre la dette. Rien. Dette héritée de la cupidité de quelques-uns et non d'une quelconque libéralité dans les dépenses, mais qui se soucie encore de ce petit détail têtu, en dehors du Front de Gauche ?"

 

(et aussi : http://www.acrimed.org/article3773.html)

Commenter cet article